Opération commando sur chantier : la Tiger Team en construction



Dans le cadre d'une mission sur un chantier d'importance, Delta Partners met en place des Tiger Teams. Regardons ça de plus près !

Qu'est qu'une Tiger Team ?

C'est un tout : une équipe, un cadre, un rythme, une ambiance de travail, une durée précise et un objectif.

Si l'on ne parle que de l'équipe, c'est un groupe de choc composé d'experts, un commando, qui va chasser la faille ou la faiblesse, dans un système.

Le terme nous vient des années 1950 (voir article Wiki).

Pourquoi en faire une ?

Parce qu'un problème a pris trop d'importance, on veut alors l'éradiquer.
  • Pour la NASA, c'était la sécurité informatique.
  • Pour Delta Partners, c'était par exemple la gestion des percements sur chantier : plus de 10.000 à réaliser, impactant fortement le planning !
Cette démarche vise à effectuer une percée : une amélioration visible concentrée sur un point précis.

Qui la compose ?

Une délégation comprenant un acteur dédié à cette problématique issu de chaque équipe (MOE, MOA, AMO, ...). Chacun a son rôle et son importance. Au sens collaboratif, ces acteurs sont ambassadeurs de la Tiger Team dans leur groupe... et inversement. La Tiger Team a toute autorité et priorité, car tuer ce problème est d'un enjeu capital.

Comment ça se passe ?

Le point de départ est un atelier de résolution de problème, puis vient une méthodologie Agile de gestion de projet. On parle d'agilité car le commando doit s'adapter pour atteindre l'objectif de sa mission.

Suite à ce premier atelier, les contre-mesures imaginées sont planifiées dans un temps réduit mais suffisant pour mettre en place des solutions significatives.

La période Tiger Team est structurée en un nombre précis de Runs. A chaque fin de chaque Run, on a un trophée (ou Artefact) : synthèse, cartographie, livrable.
  • Dans notre cas, la formule 8 Runs d'une semaine a été choisie.
L'animation est ensuite journalière, afin d'entretenir la cohésion du commando, sa agilité et son efficacité. L'intérêt est de rester incisif !
  • Exemple : Fin de semaine 1, le point de passage à atteindre était la cartographie complète de tous les percements. Fin de semaine 2, le point de passage était l'état des lieux de tous les percements. Fin de semaine 3, l'enjeu était de fournir un système aux données fiables... etc.

Quand ça s'arrête ?

On arrête la Tiger Team quand son travail est terminé, c'est-à-dire quand le problème semble tué ou sous contrôle.
  • Exemple : lorsque tous les percements ont été cartographiés puis centralisés dans un support digital collaboratif, que leur coût et leur impact chantier était estimé et que les acteurs concernés ont adopté les mêmes règles de fonctionnement, nous avons estimé que le problème était sous contrôle. La phase Tiger Team s'est alors arrêtée et un suivi classique a pris le relais.

Et vous ?

Avez-vous déjà fait appel à ces méthodologies ?

Rédigé par Paul Rieu, Delta Partners - Octobre 2018

Commentaires

Articles les plus consultés